Lucha libre bande annonce du film exposé à la Fondation EDF diversiterre, Paris . (LUCHA LIBRE 32’)

.

.

.1. VILLES CLONÉES ET VILLES INFORMELLES :
LE DOUBLE VISAGE DES VILLES DE DEMAIN

Aujourd’hui, deux modèles d’urbanisation dominent le monde: d’un côté, des zones de dizaines de milliers de logements en série construites par de puissantes corporations immobilières, de l’autre, les quartiers autoconstruits par les habitants.
Ces modèles semblent les seuls au monde capable d’absorber la demande en logement à venir. En Europe, nous ne faisons encore qu’entrevoir le visage et les caractères de ce développement massif et ce qu’il impliquera sur l’évolution future de nos sociétés, de nos modes de vies, de nos paysages, de notre milieu naturel et de notre avenir.

Au Mexique, ces modes d’urbanisations ont connu une expansion spectaculaire dans les années 80 puis depuis les années 2000. D’un côté, des urbanisations massives pour pauvres sous forme d’hybrides de cités dortoirs et de gated communities. De l’autre, d’immenses quartiers de logements autocontruit fonctionnant de manière informelle. Quel portrait les mexicains dressent-ils de ces nouvelles périphéries? Quelles transformations des modes de vie ont elles impliquées? Quels avantages tirent-ils de ces modèles? Quelles en sont leur limites?

A travers les récits des habitants et les observations des sociologues, derrière les expériences des dirigeants de quartiers informels et l’expression de la logique des grands promoteurs immobiliers se dresse un portrait précis de deux univers fascinants et extrêmement problématiques, une nouvelle structuration de l’espace et de l’économie, des échanges sociaux et culturels, et des rêves et imaginaires qu’ils sous-tendent

.

ISSUE